Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 05:04

Copie, innovation… Des maux répétés tels des mantras dès que la Chine s’immisce dans la conversation. Vaste sujet, aux enjeux colossaux, qui fait sans doute l’objet de thèses. D’ailleurs, si vous avez de la doc, ça m’intéresse ! Rassurez-vous, je vous épargnerai les truismes du genre : dans le confucianisme, on ne dépasse pas le maître ; ou encore, pour créer, il faut d’abord imiter… Voici d’autres pistes de réflexion glanées au fil de mes lectures.

 

 

montagne-de-copie.jpg

山寨 contrefaçon, 招安 amnistie, 封杀 sanction

 

 

« Nous nous vantons toujours de nos 4 grandes inventions, mais pour une civilisation ancienne comme la nôtre, seulement 4 en 5000 ans, je ne vois pas de quoi être fiers ! » 1

 

 

:: L’écriture chinoise, première copie de l’histoire

 

La mythologie attribue la découverte de l’écriture soit à Fuxi (qui aurait d’ailleurs tout inventé : cuisine, chasse, pêche, armes, etc…), soit à Cangjie (c. 2650 av. J.-C.), l’homme aux deux pairs d’yeux. Si on se réfère à l’hypothèse selon laquelle l’écriture viendrait des divinations - donc du Yi Jing - les caractères chinois n’ont pas été inventés, mais « copiés ». De l’imitation des craquelures issues des divinations, seraient nés les milliers de caractères chinois...

 

:: A quoi bon innover ?

 

Cyril Javary continue de dérouler le concept d’imitation, et explique qu’en Chine, la création n’est pas une rupture, une innovation, mais un simple « agencement original d’éléments connus et répertoriés » 2. Les arts, notamment la peinture et la poésie, en constituent de bons exemples.

« Qu’importe, en Chine, l’authenticité d’un objet, si la reproduction qu’on en a faite est dotée du même pouvoir d’évocation ».

 

copie a la chaine


:: Le jardin Wuyou

 

Ce rapport avec le réel et l’original est illustré par Simon Leys, pour qui l’histoire du ‘Jardin qui n’existe pas’ fournit une bonne image de la culture chinoise 3. Un lettré de la dynastie Ming, observant que les jardins décrits dans la littérature n’existaient plus depuis longtemps, en a conclu que le jardin n’avait pas besoin d’avoir été. Il donna donc une description de son ‘Jardin qui n’existe pas’, arguant qu’il n’y avait pas de différence entre un jardin fameux qui n’existe plus, et son jardin que n’a jamais existé.


vague-de-copie-copie-1.jpgCulture de la copie

 

 

Ces quelques pistes ne doivent pas nous éloigner d’une explication qui tombe sous le sens (et sous le coup de la loi) : pour s’enrichir, il faut produire ce qui se vend actuellement. Les produits occidentaux se vendent, donc copions-les. A cela s’ajoutent le poids de la hiérarchie, en partie hérité du confucianisme (les truismes dont je parlais plus tôt…), le collectif contre l’individu, la non-valorisation de l’initiative personnelle (en mutation), les systèmes éducatif et politique, les goûts des consommateurs, et bien d’autres paramètres.

 

Celui qui étudie, ou a étudié, ce phénomène, a du bien s’amuser ! Un excellent sujet de recherche, vaste et profond, mobilisant à la fois les champs culturel, historique, politique, économique, etc.. Payez-moi, et je serai celui-là ;-)

 

 

 

 

1  Wang Fuzhong, directeur adjoint du centre de recherche financière de la BUAA (Beijing University of Aeronautics & Astronautics), lors d’une émission sur Phoenix TV. Cité par Yu xi, dans son article « "Shan Zhai" : simple contrefaçon ou résistance des masses en Chine ? »,

sur le site Aujourd’hui la chine.

2  Le Discours de la tortue : Découvrir la pensée chinoise au fil du Yi-Jing, Cyril Javary, Albin Michel 2003

3  L'humeur, l'honneur, l'horreur : Essais sur la culture et la politique chinoises, Simon Leys, Laffont 1991

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sourcing Chine 07/09/2010 06:22



Reflexions tres pertinentes, j'aime beaucoup. La contrefacon en chine est effectivement une histoire d'amour tres longue.


Vous trouverez sur mon blog un article sur la contrefacon en Chine plutot complementaire a celui la.


Nicolas



Guillaume 09/09/2010 03:39



Merci Nicolas.


J'irai lire ton article.