Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 03:55

Depuis quelques jours, je me régale avec la lecture du Bonheur des petits poissons, de Simon Leys, alias Pierre Ryckmans. L’auteur des Nouveaux habits du Président Mao, sinologue et spécialiste de littérature, nous offre un florilège d’anecdotes sur des écrivains, la Chine et d’autres curiosités, dont je ne saurais que trop vous recommander la lecture.

 

Ce fut pour moi l’occasion de redécouvrir Tao Yuanming陶淵明, l’un des plus grands poètes d’inspiration taoïste que la Chine ait porté.

Fonctionnaire insoumis de la dynastie Jin, Tao (365 ou 372-427) est resté célèbre pour son utopique Source aux fleurs de pêcher 桃花源, décrivant une société sans Etat ni hiérarchie. Hormis cette aspiration anarchiste, son légendaire penchant pour le vin a traversé l’histoire, et toute sa poésie est puisée dans l’alcool, dont elle renferme l’esprit.

 

source-aux-fleurs-de-pecher.jpg

Source aux fleurs de pêcher 桃花源

 

QU’ON SE RETIRE

(extrait)
Mon plaisir est d’aller chaque jour au jardin.
La porte, bien qu’installée, est toujours fermée.
Avec ma canne, je me promène dans les allées.
Souvent, je lève la tête pour contempler les lointains...
Les nuages sans pensées s’échappent des vallées,
Les oiseaux savent rentrer, las de leur envolée.
Lentement va disparaître le soleil couchant,
Près d’un pin solitaire, j’erre seul longuement...

 

Ne connaissant pas la musique, le « poète des champs » emportait partout avec lui une cithare sans corde. Et à celui qui lui en demandait la raison, Tao répondait : « Je cherche seulement l’inspiration qui dort au cœur de la cithare. A quoi bon m’exténuer à faire du bruit sur les cordes ? ».

 

EN BUVANT DU VIN

(Traduction He Qin)

Dans le monde humain, je fais mon abri ici-bas,
Sans entendre le bruit des chars et des pas.
Comment pouvez-vous ainsi vous y faire?
Un cœur lointain rend le lieu solitaire.
Cueillant des chrysanthèmes sous la haie de l'Est,
J'entrevois, un loisir, les montagnes du Sud.
Sous le soleil couchant leurs courbes embellies,
Les oiseaux survolant retournent, en compagnie.
Le vrai sens de la vie repose dans tout cela.
Désirant lui exprimer, j'oublie les mots de joie.

 

tao-yuanming.jpg

 

Aux nobles ou humbles, à tous ceux qui le visitaient, il préparait toujours du vin. Et toujours le premier saoul il leur disait : «Je suis ivre, j’aimerais dormir, vous pouvez donc partir... ».

 

CHANSON POUR MES FUNERAILLES

Dans le passé pas assez de vin à boire

Maintenant enfin ma coupe limpide

Pleine d’un vin nouveau printanier

A nouveau quand le goûter encore ?

 

Autour de ce plateau de mets succulents

Parents proches et amis anciens à mes côtés

Pourtant dans ma bouche nul son ne vient

Dans mes yeux nulle lumière ne pétille

 

Les précédentes nuits dans ma chambre

Aujourd’hui franchir cette porte et partir

Ce matin m’allonger au pays de l’herbe sauvage

Là-bas pour un long temps et sans date de retour

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Hub 25/02/2010 07:14


C'est terrible, comme avec le vin les gens peuvent avoir peur de donner leur opinion. Vous avez un nez, des papilles, ... vous avez donc le droit d'avoir un avis, votre avis, sur ce que vous buvez.
Et tant pis si un "expert" (qui peut aussi se tromper) ne le partage pas.

Manque de finesse, goût sucrailleux, peut-être même quelques maux de tête le lendemain ... je vois bien ce que vous voulez dire.


Hub 24/02/2010 21:18


Et quelle est votre appréciation des vins chinois ? Les quelques vins asiatiques que j'ai pu goûter (Chine, Thaïlande) ne m'ont vraiment pas plu !


Guillaume 25/02/2010 02:28


Les vins chinois ? Je n'ai pas le vocabulaire du vin, mais je dirai qu'ils sont souvent terreux et râpeux.

Et plus on monte en prix, plus ils sont adaptés au goût des chinois, c'est à dire plus sucrés et plus 'je ne sais quoi'...

Ne prenez pas mon expérience pour une vérité générale, j'ai peu goûté de vin en Chine, et je ne suis pas (comme vous l'aurez deviné) un grand connaisseur...


Hub 24/02/2010 07:44


Très beaux textes, merci.

En buvant du vin ...
Où comment mettre définitivement Chinois et Français d'accord. Même si, au vu des projections de développement de la filière viti-vinicole en Chine, certains prévoient l'apocalypse de la filière en
France. Qu'en pensez-vous, en tant que Français vivant en Chine ?


Guillaume 24/02/2010 09:07


Excellente question ! Je dois vous avouer ma méconnaissance du marché du vin. Ubifrance parle d'une chute des exportations partout, sauf en Chine !

Cependant, dans les rayons des supermarchés, on trouve des vins chinois et du nouveau monde, etc... Le vin gaulois s'achète plutôt dans les magasins spécialisés.

Pour ma part, en raison des prix exhorbitants, je bois du vin chinois et d'Amérique du sud... Vivement mon augmentation ! (Le fromage aussi coûte cher !)