Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 08:30

Le site internet du magazine Capital publie un dossier spécial sur l'emploi en Chine. Je retranscris ici l'article principal, rédigé par leur envoyé spécial en Chine, Pierre-Alban Pillet.Vous trouverez d'autres articles sur le sujet sur le site capital.fr.

 

magazine-n-224_article_portrait.jpg

Les offres d’emploi se font rares chez nous? Cap sur l’empire du Milieu et ses 10% de croissance : les opportunités y sont légion. Conseils pour en profiter.

Au printemps 2009, Morgane Marquisaud, une diplômée de l’ISC Paris, désespérait de trouver un job et enchaînait les petits boulots sans perspectives. Aujourd’hui, elle est cadre commerciale chez Maghreb Logistic, une ­société de logistique basée à Canton et spécialisée dans le commerce avec les pays du Sud. Ce job, elle l’a trouvé quelques ­semaines seulement après avoir posé ses valises en Chine, en ­octobre 2009. Et en bara­gouinant quelques mots de mandarin. Une exception ? Plutôt un symbole.


En France, croissance molle et taux de chômage à 10% pénalisent les candidats à un premier emploi. Le taux d’emploi des jeunes de moins de 25 ans y est parmi les plus faibles d’Europe. En Chine, le PIB va encore s’envoler cette année de 10%, tiré par la hausse de la consommation et des investissements (32%). Le moteur de la croissance mondiale aspire les matières premières, les investissements et, de plus en plus, la main-d’œuvre des pays riches. "C’est là-bas que tout se passe dorénavant", résume Morgane Marquisaud, débordée de travail.


Cette extraordinaire vitalité agit comme un aimant sur des milliers d’Occidentaux. Dont beaucoup de Français. Ces derniers représentent la sixième communauté étrangère avec 30.000 membres, deux fois plus qu’en 2006. Des jeunes, bien sûr, qui préfèrent désormais ­afficher sur leur curriculum ­vitae une première expérience réussie à Shanghai ou à Hong-Kong plutôt qu’à New York ou à Londres. Mais aussi des cadres plus expérimentés, lassés de gérer en France des plans d’économies et des investissements peau de chagrin.

Si l’idée vous tente aussi, ce dossier vous aidera à préciser votre projet. Vous y trouverez les témoignages de nombreux "fa guo ren", ces Français installés sur place, qui racontent leur parcours, parfois semé d’embûches. Ou comment procéder pour trouver un travail ou créer son entreprise. A Pékin et plus encore à Shanghai, fréquentez les cercles des expatriés, ils vous mettront le pied à l’étrier. Autres guichets incontour­nables, ceux de la Chambre de commerce et d’industrie française en Chine (CCIFC) et d’Ubifrance, qui fédère les missions économiques.


Profiter du boom chinois ? Pour les petits malins, cela consiste aussi à monter des opérations d’import-export. Barouk Cohen, par exemple, autodidacte de 30 ans, fait un tabac avec ses ­tables-consoles qu’il achète 250 euros à Canton et revend 550 en France sur son site Internet. "Enrichissez-vous", disait Deng Xiaoping.


 

Source : http://www.capital.fr/carriere-management/dossiers/tenter-sa-chance-en-chine-c-est-le-moment-496624




Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pierre 03/06/2010 09:49



Si c'est du vin chinois, je mettrais du coca et des glaçon, comme ils le font parfois avec nos grands crus....



Pierre 03/06/2010 05:02



Je mets un peu d'eau dans mon vin; L'article est un peu plus travaillé que ceux qu'on lit trop souvent.


Il n'empêche, sachez lire entre les lignes et voyez que tout ceux qui réussissent n'ont pas trouvés leur job ou leur boite dans des pochettes surprises: ca demande du travail.



Guillaume 03/06/2010 05:48



Non, ne mets pas d'eau dans ton vin !! Hérétique !! Quoique, si c'est du vin chinois, tu es pardonné...


Je pense que les médias vont bientôt se focaliser sur l'autre versant du sujet : l'échec des petits français partis à l'assaut de l'El Dorado chinois !


 



Pierre 03/06/2010 04:42



Bonjour,


 


Je vais faire mon français raleur, mais il y en a marre de voir ces articles sur "ces français qui réussisent"; "ces jeunes qui trouvent un emploi en 2 sec"; "La Chine, nouvel El Dorado"...


 


Premier rappel, Cela fait plus de 10 ans que les medias français nous parlent de la Chine comme un pays "porteur", et c'est depuis les années 80, avec l'arrivée de DengXiaoPing au pouvoir, que le
systeme à changé.


Deuxièment, nombreux sont les jeunes diplomés qui pensent qu'avoir "CHINE" ecrit sur leur CV va les aider à trouver du travail en France.


Souvent diplômés de bonnes écoles, ces jeunes se bradent et acceptent des salaires honteux. Les entreprises seraient stupides de ne pas en profiter. Alors oui, on trouve un travail en 2 semaines,
mais mal payer et parfois même sans assurance de santé.


Troisieme point: à moins d'être ingénieur à haut niveau, dans la finance ou à un poste de management important, il est de moins en moins possible de trouver un emploi sans parler chinois. C'était
vrai il y 8-10 ans, mais aujourd'hui, les entreprises n'ont pas grand chose à faire d'un jeune diplomé qui n'a aucune valeur ajouté par rapport aux chinois diplomés des mêmes écoles.


Et cela m'ammène au quatrième point: aujourd'hui, nombreux sont les chinois qui reviennent de l'Etranger avec de très bon diplômes. Ils parlent mandarins, français, anglais et souvent cantonnais
ou shanghaien en plus. Leur vie est ici et ils prennent des salaires moyens voir faible, mais avec l'assurance d'une progression rapide. Sinon, ils changent d'entreprise et ca n'est pas choquant.


 


Le marché de l'emploi en Chine est donc de plus en plus compétitif et il devient vraiment compliqué de trouver un travail à la fois interessant et bien payé.


Arretons donc ces articles bidons écrits par des envoyé spéciaux qui font des généralités avec peu de chose sans connaitre le pays. Ca s'appelle vendre du rêve.


 


Pierre, en colère.



Guillaume 03/06/2010 05:30



Salut Pierre,


Merci pour ton commentaire tout à fait pertinent. Je suis d’accord à 85,5 % (je mets des chiffres précis, comme le bureau des
stats chinois. Ca fait plus crédible !)


La belle époque est dernière nous, et la réalité pour ceux qui tentent l’aventure est souvent à mille lieux des articles de ce
genre. D’ailleurs, en le relisant, je me demande bien pourquoi je l’ai publié ! Car ce qu’il décrit ne concerne qu’une minorité d’entre nous…


Pour moi, la situation idéale : parler anglais et chinois, diplôme spécifique et compétences rares en Chine, première
expérience, persévérance et guanxi. Autant dire que peu d’entre nous ont ce bagage…


Cependant, rassurons-nous, les journaux commencent à délaisser le filon chinois, pour s’intéresser… au Brésil !!






Shanghai Entrepreneurs 20/05/2010 17:08



On peut le voir de cette manière, mais je parlerais plutot de démarchage ciblé  sur un blog que je connaissais auparavant et sur un article qui parle de l'implantation de français en Chine
(quoi de plus ciblé), je vends pas du viagra non plus :)


Je suis ravi que le séminaire vous intéresse, soyez libre de faire circuler l'information, la limite des inscriptions est fixée au 10 juin donc à vos claviers !



Guillaume 21/05/2010 07:00



Va pour "démarchage ciblé" ;-)


Et merci de suivre mon blog.


 



Olivier Laricq 18/05/2010 17:18



Bonjour à tous,


 


En effet, la Chine est un foyer sans limites d'opportunités pour développer son entreprise, et plus particulièrement dans le
secteur de l'éco-innovation qui représente une priorité pour le gouvernement chinois depuis quelques années.





Shanghai Entrepreneurs, un
séminaire d'affaires sur l'éco-innovation en Chine vous accueille les 19, 20 et 21 Juillet 2010 pour échanger sur les thèmes inspirés par les valeurs de l'Exposition Universelle Shanghai 2010 :
Environnement et Nouvelles technologies.


 


Appuyé par un réseau d’experts du marché chinois et de partenaires spécialisés dans la création d’entreprise, venez découvrir le
potentiel du marché chinois et profiter de la meilleure opportunité d’implantation en Chine aujourd’hui.


 


Au programme du séminaire Shanghai Entrepreneurs :


-        Conférences d’experts


-        Visite de parcs industriels éco-innovants


-        Rencontres BtoB


-        Soirées Networking


 


Venez vite télécharger le formulaire d’inscription sur notre site internet www.shanghai-entrepreneurs.com , les places sont
limitées !



Guillaume 19/05/2010 03:39



Bon, c'est de la pub...


Mais je la laisse car c'est un domaine qui m'intéresse !